ANATOMIES

 

 

Comme toujours, l'acquisition du savoir livresque est incontournable et doit être le préalable à toute tentative sérieuse de pénétrer dans la structure intime d'un organe végétal.

Pour observer les cellules, les tissus végétaux tels qu'ils s'organisent dans le corps de la plante, rien de plus simple... en théorie ! Il suffit de découper en tranches fines les parties de l'organisme que nous voulons étudier : un fragment de tige, une extrémité de racine, une feuille, etc. On peut, plus prosaïquement acheter ces "coupes anatomiques" aux entreprises qui les préparent. Observées au microscope, ces coupes dévoileront une structure qu'il faudra interpréter.

Dans ce domaine, l'outil informatique va se montrer d'une incomparable utilité. Photographier une coupe anatomique, numériser cette photo : ce sont les premières étapes d'une suite d'opérations que seule l'imagination va limiter !

On pourra, par exemple, par des animations simples, détacher les cellules ou les tissus les uns des autres ; séparer l'écorce du cylindre central, un stomate de son épiderme, une fibre de sclérenchyme des cellules qui l'enserrent ; etc.

La base de documents jointe à ce chapitre donne un exemple, non exhaustif, de la façon dont l'anatomie végétale peut être illustrée.

Les Documents Anatomiques

Editer la page