Les Herbiers

Le premier acte du Botaniste est de récolter les plantes qu'il se propose d'étudier dans son laboratoire.

La collection de végétaux ainsi constituée, après avoir subit un certain nombre de traitements appropriés, pourra être conservée indéfiniment sous la forme d'un "herbier".

Se doter d'un herbier est une opération théoriquement simple. Elle peut s'avérer pourtant difficile à réaliser dans la pratique.

  1. L'échantillon de plante récolté doit être "complet" afin de pouvoir être déterminé correctement. Pour ce faire, il doit présenter les différents organes de la plante : racine, tige, feuilles, fleurs, fruits,...
  2. Afin d'éviter qu'il ne pourrisse, il doit être désséché le plus rapidement possible. La méthode généralement employée consiste à intercaler les récoltes fraîches entre les pages d'un journal. Plus le papier-journal sera absorbant, plus la déssication sera rapide. On peut, changer le papier-journal une ou plusieurs fois par jours pour obtenir le résultat optimum.
  3. L'échantillon d'herbier (exsiccatum est le terme savant utilisé par les botanistes) sera parfaitement présenté si on a pris la précaution, à la dessication, de comprimer les plantes dans leur papier-journal à l'aide de poids : pesons, livres lourds, etc.
  4. Une plante correctement desséchée n'est pas à l'abri des insectes divers dont elle constitue la nourriture coutumière. Il faudra donc la traiter par un insecticide approprié et renouveler l'opération autant qu'il sera nécessaire.
  5. Un échantillon d'herbier non ou mal étiqueté perd pratiquement toute valeur. Le botaniste qui voudra l'étudier sera d'autant plus informé que l'étiquette comprendra d'indications : date et lieu de récolte, substrat géologique et pédologique, altitude et exposition, association végétale à laquelle il appartient, etc.
  6. Les plantes ainsi préparées sont généralement conservées dans des chemises de papier ou cartons divers.
  7. L'étude de ces échantillons d'herbier est facilitée par divers traitements ayant pour but de les réhydrater partiellement : bains d'eau chaude, bains d'eau glycérinée, etc.
  8. Convenablement traitée, une plante peut être conservée fort longtemps. On peut aujourd'hui étudier des échantillons récoltés il y a 2 ou 3 siècles.
  9. Chaque Botaniste a pu, généralement, constituer un herbier regroupant les plantes qu'il a pu récolter. De nos jours, la photographie ajoute couleur et "relief" à une plante désséchée.


L'herbier présenté dans ces pages est scindé en deux ensembles :

Herbier Général

Herbier Crétois

Editer la page